mineur, -eure

I. MINEUR, MINEURE

adjectif
Étymologie : xive siècle. Emprunté du latin minor, « plus petit ».
↪ voir aussi : II. Mineur (n. m.)

I.

I. Qui est moindre, plus petit. En ce sens, se rencontre surtout dans divers emplois spécialisés.
1.  Marque de domaine : géographie. Ne s’emploie plus que dans Asie Mineure, appellation traditionnelle de l’Anatolie, péninsule occidentale de l’Asie. – Marque de domaine : hydrographie. Le lit mineur d’un fleuve, d’une rivière, occupé en permanence par les eaux, par opposition au lit majeur.
2.  Marque de domaine : droit canon. Anciennement. Les ordres mineurs, les ordres de portier, de lecteur, d’exorciste et d’acolyte qui, jusqu’en 1972, constituaient les degrés inférieurs de la hiérarchie ecclésiastique, et dont la collation précédait celle des ordres majeurs. Excommunication mineure, voir Excommunication. Causes mineures, dont l’examen n’était pas réservé de droit au Siège apostolique.
▪  Spécialement. Ordre des Frères mineurs, ordre religieux fondé par saint François d’Assise, qui comprend les Franciscains, les Capucins et les Frères mineurs conventuels. Basilique mineure, voir Basilique I.
3.  Marque de domaine : musique. Tierce mineure, tierce composée d’un ton et d’un demi-ton. Sixte mineure, sixte composée de trois tons et de deux demi-tons. Mode mineur, celui où la tierce et la sixte sont mineures, par opposition au mode majeur. Gamme mineure, qui relève du mode mineur. Intervalle mineur, inférieur d’un demi-ton à l’intervalle majeur correspondant. Accord parfait mineur, formé d’une tierce mineure et d’une quinte juste, en partant de la note de base. La « Messe en si mineur », de Jean-Sébastien Bach. La « Symphonie en sol mineur », de Mozart. Subst. Le mineur, le mode mineur. Jouer en mineur. Passer du mineur au majeur ou de mineur en majeur.
▪  Fig. Sur le mode mineur ou, subst., en mineur, de manière tempérée, adoucie, en évitant l’éclat, le brillant.
4.  Marque de domaine : prosodie grecque et latine. Mètre ionique mineur, mètre au rythme ascendant, composé de deux brèves suivies de deux longues.
5.  Marque de domaine : logique. Le terme mineur d’un syllogisme catégorique ou, subst., le mineur, le terme qui a la plus petite extension et sert de sujet à la conclusion (on dit aussi Petit terme).
▪  La proposition mineure ou, subst., la mineure, dans un syllogisme catégorique, celle des deux prémisses qui a pour sujet le terme mineur et pour attribut le moyen terme ; dans un syllogisme hypothétique, celle des deux prémisses qui énonce que la condition posée dans la majeure est ou non réalisée. Dans le syllogisme : « Tous les hommes sont mortels, or Socrate est un homme, donc Socrate est mortel », « Socrate » est le terme mineur et « Socrate est un homme » constitue la mineure. Nier, accorder, prouver la mineure.
6.  Se dit couramment de ce qui est de peu d’importance ou de considération, que l’on tient pour secondaire. Il n’a joué dans cette affaire qu’un rôle mineur. Le débat portait sur des questions mineures. C’est une œuvre mineure de cet auteur. S’emploie dans les domaines littéraire et artistique, par référence à une prétendue hiérarchie des valeurs. Poète mineur. Genre mineur. Les arts mineurs.

II.

II. Marque de domaine : droit. Qui n’a pas atteint l’âge de la majorité légale.
Enfant mineur. Subst. Tutelle d’un mineur. Mineur émancipé. Détournement de mineurs, voir Détournement. Excitation de mineurs à la débauche. Film interdit aux mineurs de moins de seize ans.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.