écouter

ÉCOUTER

conjugaison verbe transitif et pronominal
Étymologie : ixe siècle. Du bas latin ascultare, issu du latin classique auscultare, « écouter avec attention, obéir ».

I.

I. Verbe transitif.
1. Prêter l’oreille pour entendre. Écouter une conférence, un concert. Parlez, je vous écoute. Parlons bas, on nous écoute.
▪ Expr. Allô ! J’écoute ! mots employés au téléphone pour signaler à son correspondant qu’on est prêt à l’entendre. Écouter de toutes ses oreilles, écouter avec une attention très soutenue, être tout oreilles, tout ouïe. N’écouter que d’une oreille, ne prêter qu’une faible attention à ce qui est dit. Écouter aux portes, appliquer son oreille contre une porte pour surprendre une conversation et, fig., être d’une curiosité indiscrète, épier autrui. Écoute, écoutez, à l’impératif, avec valeur d’interjection, pour appeler quelqu’un ou éveiller son attention. Écoutez, j’ai quelque chose à vous dire. Écoute-moi bien, voici ce que tu vas faire.
2. Prêter une oreille attentive et plutôt favorable. Écouter la défense, les justifications de quelqu’un. On les renvoya sans les écouter, sans vouloir entendre leurs raisons. Absolument. Je suis venu ici pour écouter, pour me former une opinion.
3. Donner son consentement, son adhésion à ce qu’une personne demande, propose. Écouter la prière d’un malheureux, les demandes, les vœux d’un solliciteur, les satisfaire. Mes propositions ont été écoutées, on les a prises en considération. Écouter les conseils d’un ami, décider de les suivre. N’écouter que soi-même, n’obéir qu’à ses impulsions, sans tenir compte de l’avis d’autrui. N’écouter que son courage, n’écouter que sa passion, sa colère, sa générosité, s’abandonner à ces sentiments. Fig. Écouter la voix de la raison, la voix de la sagesse, la voix de la nature. Spécialement. Cet enfant n’écoute pas ses parents, il ne leur obéit pas. Absolument. Il n’écoute pas.

II.

II. Verbe pronominal.
1. S’exprimer avec affection, en se complaisant à son propre discours. Ce pédant s’écoute, il prend plaisir à s’entendre parler.
2. Céder à une impulsion ou à un ressentiment. Si je m’écoutais, je vous mettrais dehors.
3. S’inquiéter outre mesure de sa propre santé. Elle a tendance à s’écouter. Ce malade s’écoute, s’écoute trop.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.