or

I. OR

conjonction de coordination et adverbe
Étymologie : xe siècle. Issu du latin (hac h)or(a), « (à cette) heure, alors ». Utilisé d’abord adverbialement, puis également comme conjonction à partir du xiie siècle.
↪ voir aussi : II. Or (n. m.)
1.  Conj. de coord. Sert à introduire un élément nouveau dans le discours, un fait nouveau dans la narration, parfois avec une valeur adversative. Or voici ce qui advint… Or c’est le contraire qui s’est produit. Or nous nous connaissions de longue date. Or mon père est d’un avis opposé. Après une digression ou une interruption, marque le retour à un point antérieur du discours ou la reprise de la narration. Or, pour revenir à ce que nous disions… Or donc, pour en revenir au fait, ainsi donc. Or donc il est parti.
▪  Or introduit une idée nouvelle, un nouvel argument dans un raisonnement, et lie notamment la mineure d’un syllogisme à la majeure. Le sage est heureux : or Socrate est un sage, donc Socrate est heureux.
2.  Adv. Dans la langue classique, s’employait familièrement pour interpeller, pour inviter, pour exhorter. Or ça, Monsieur. Or sus, commençons !
▪  Anciennement. Or ou ses variantes ore ou ores se disaient pour Maintenant. Ores ne s’emploie plus aujourd’hui que dans la locution adverbiale d’ores et déjà, dès maintenant, désormais. L’affaire est d’ores et déjà réglée.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.