aimable

AIMABLE

adjectif
Étymologie : xiie siècle, amable, jusqu’au xvie siècle. Du latin amabilis, dérivé de amare, « aimer ». Devenu aimable d’après aimer.
1. Qui est digne d’être aimé. La vertu est aimable. Aimez tout ce qui est aimable.
2. De nature à plaire. Une figure aimable à regarder. Tâcher de rendre la vie aimable. Les principes d’une morale aimable. Des manières aimables. Un site aimable. Iron. Un aimable sans-gêne, un aimable désordre.
3. Qui s’efforce de faire plaisir ; gracieux, avenant. Se montrer aimable avec tous. C’est une femme très aimable. C’est l’homme le plus aimable qui soit. Subst. Faire l’aimable, affecter un empressement exagéré. Dans une formule de politesse. Vous seriez bien aimable de parler en ma faveur. Soyez assez aimable, je vous prie, pour fermer la fenêtre. C’est très aimable à vous d’être venu.
▪ Par métonymie. Des paroles aimables. Dis-lui quelque chose d’aimable. J’ai reçu une lettre fort aimable. Il m’a parlé sur un ton peu aimable.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.