attente

ATTENTE

nom féminin
Étymologie : xiie siècle, atente. Emprunté du participe passé féminin substantivé latin *attendita, pour attenta, de attendere (voir Attendre).
1. Le fait d’attendre ; situation d’une personne qui attend. Une attente de quelques minutes. Quelques minutes d’attente. L’attente se prolonge. Le colis est resté en attente. Laisser un travail en attente, ne pas l’achever. Il a trouvé une situation d’attente, un poste provisoire en attendant mieux. Ligature d’attente, ligature provisoire. Salle, salon d’attente, pièce où l’on attend. Le salon d’attente d’un médecin, d’un avocat. La salle d’attente d’une clinique, d’un hôpital. La salle d’attente d’une gare, où les voyageurs attendent le départ des trains. Vivre dans l’attente. Vivre dans l’attente d’une catastrophe. Formule épistolaire. Dans l’attente d’une réponse favorable, en espérant une réponse favorable.
▪ Spécialement. Marque de domaine : beaux-arts. Table d’attente, plaque, pierre, planche, panneau sur lequel il n’y a encore rien de gravé, de sculpté, de peint. – Marque de domaine : architecture. Pierre d’attente, moellon en saillie à l’extrémité d’un mur et sur lequel viendra s’appuyer une construction ultérieure et, fig., chose qu’on regarde comme un commencement. Cette mesure législative n’est qu’une pierre d’attente.
2. Prévision entraînant espérance ou appréhension. Cet enfant a répondu à notre attente. Il a comblé, dépassé notre attente. Ce succès n’a point trompé leur attente. Notre attente a été déçue. Cela est arrivé contre l’attente générale, contre toute attente.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.