détachement

DÉTACHEMENT

nom masculin
Étymologie : xviie siècle. Dérivé de détacher I.

I.

I. État d’une personne dégagée des liens affectifs ou moraux qui l’unissaient à quelque chose ou à quelqu’un.
1. Désaffection. À l’enthousiasme du moment succéda un entier détachement. La passion cédait peu à peu la place au détachement.
2. Indifférence, insensibilité. Elle parle des malheurs d’autrui avec un complet détachement. Il envisageait avec le plus grand détachement d’abandonner les siens. Il attendait la mort avec un apparent détachement.
3. Désintérêt ; inconscience, désinvolture. Il répondit à nos questions avec détachement. Il affecte toujours un souverain détachement. Il manifestait ostensiblement son détachement durant les cours. Elle prit avec détachement les reproches qu’on lui fit. Un air de détachement.
4. Abandon, renoncement. Être dans un entier détachement de toute espèce d’intérêt. Apprendre le détachement des honneurs, des plaisirs, des biens de ce monde. Il vit dans le dénuement et dans un parfait détachement du monde. Désintéressement, oubli de soi. Agir avec un absolu détachement. Le détachement de soi.

II.

II. Action de séparer d’un ensemble ; résultat de cette action.
1.  Marque de domaine : administration. Action de détacher un fonctionnaire. Solliciter un détachement. Position d’un fonctionnaire provisoirement affecté hors de son service ou corps d’origine. Être en détachement.
2.  Marque de domaine : militaire. Élément détaché d’un corps de troupe pour une mission particulière et temporaire. Former, commander un détachement. Envoyer en reconnaissance un détachement d’infanterie, de cavalerie.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.