détournement

DÉTOURNEMENT

nom masculin
Étymologie : xiie siècle, destornemenz, « empêchement ». Dérivé de détourner.
1. Action de détourner quelque chose, d’en modifier la direction, le trajet ; résultat de cette action. Le détournement d’un cours d’eau. Un itinéraire de détournement pour un convoi de chemin de fer, pour la circulation routière.
2.  Marque de domaine : droit. Le fait de soustraire illégitimement quelque chose à sa destination pour en faire son profit personnel. Détournement de biens, de fonds, de titres. Le détournement d’une succession. Détournement d’actif, le fait pour un commerçant en état de cessation de paiements de soustraire tout ou partie de ses biens à ses créanciers. Détournement de pouvoir, le fait pour une autorité administrative d’utiliser ses pouvoirs hors de sa compétence. Spécialement. Détournement de mineur, le fait de soustraire une personne mineure à l’autorité dont elle relève et, plus souvent, le fait de séduire une personne mineure. Détournement d’avion, le fait de prendre le contrôle d’un aéronef par la violence ou la menace, et de modifier sa destination (on dit aussi Détournement d’aéronef).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.