attendre

ATTENDRE

conjugaison verbe transitif Conjugaison : (j’attends, nous attendons ; j’attendais, nous attendions ; j’attendis ; j’attendrai ; j’attendrais ; attends, attendons ; que j’attende ; que j’attendisse ; attendant ; attendu).
Étymologie : xie siècle, atendre. Emprunté du latin attendere, « tendre (son esprit) vers, être attentif à ».
1. Demeurer dans un lieu où l’on compte qu’une personne viendra, qu’un évènement se produira, qu’un véhicule arrivera, etc. Je vous attends chez moi. Je vous attendrai jusqu’à deux heures. Viendrez-vous m’attendre à la gare ? Nous vous attendrons au carrefour. Nous avons attendu en vain votre retour. Attendre le facteur ou, par métonymie, attendre le courrier. Attendre un coup de téléphone. Il attendait patiemment d’être servi. Un inconnu est dans l’entrée, il attend que vous le receviez. Elle attendait la fin de l’averse pour sortir. Sur le quai, les voyageurs attendaient l’arrivée du train. J’irai attendre le bateau à l’entrée du port. Attendre le métro, l’autobus. Par extension. Le dîner, le souper nous attend, est prêt. Votre voiture vous attend, est à votre disposition. Une lettre l’attend chez lui. Fig. Une terrible déception les attend. Voilà le sort qui les attend.
▪ Loc. Faire attendre. Il a l’habitude de faire attendre ses visiteurs, ses clients. Faire attendre sa réponse, sa décision, la différer. Faire attendre ses créanciers, tarder à les payer. Se faire attendre, tarder à venir. Le courrier se fait attendre. Le printemps se fait attendre cette année. La riposte ne s’est pas fait attendre.
▪ Absolument. Je n’aime guère attendre. Faudra-t-il attendre longtemps ? J’ai failli attendre, mot attribué à Louis XIV. Cela peut attendre, cela n’est pas urgent. Ce travail n’attend pas, est urgent. Ces fruits peuvent attendre, ils ne sont pas à point. Ce plat n’attend pas, il faut le manger sans plus tarder.
▪ Expr. fig. Attendez-moi sous l’orme (vieilli), je ne serai pas où vous m’attendrez, ne croyez pas que je tiendrai parole. Vous ne perdez rien pour attendre, vous recevrez ce que vous méritez, quelque délai que cela exige. La punition est différée, mais il ne perd rien pour attendre. C’est là où je l’attends, C’est là que je l’attends ou, fam., Je l’attends au tournant, au virage, tout va bien pour lui à présent mais on verra ce dont il est capable quand surgiront les vraies difficultés.
▪  Prov. Vieilli. Tout vient à point qui sait attendre, à qui sait attendre, on obtient tout avec du temps et de la patience.
2. Compter qu’une personne viendra, qu’un évènement se produira, etc. Nous attendons des amis à la fin de la semaine. Je vous attends à dîner. Nous attendons de vos nouvelles. J’attends ma nomination. Il attendra la récompense de ses efforts. Il attend la mort avec calme. Spécialement. Sa femme attend un bébé, elle est enceinte et, par extension, Ce couple attend un enfant. Expr. Attendre quelqu’un comme le Messie, souhaiter ardemment sa venue.
▪ Par extension. Attendre quelque chose de quelqu’un, prévoir, espérer, redouter quelque chose de quelqu’un. Je n’attendais pas cela de vous. N’attendez d’un traître que des perfidies. C’est un homme dont il ne faut rien attendre de bon. Elle attend de nous ce service. Par métonymie. Je n’attendais pas moins de votre amitié, de votre complaisance. Par analogie. J’attends beaucoup de cette méthode de travail. J’attendais mieux de cette nouvelle machine. Fam. Je n’en attendais pas tant, je n’espérais pas tant.
▪ Attendre après une personne, après une chose, voir Après.
3. Différer une action, cesser d’agir jusqu’à l’arrivée de quelqu’un ou de quelque chose. Nous n’attendions que vous pour commencer. Attendre son tour pour parler. J’attendrai la belle saison pour me mettre en route. J’attends d’être mieux informé pour prendre ma décision. Avant d’ajouter foi à cette nouvelle, il faut en attendre la confirmation.
▪ Absolument. Patienter. Attendez encore un peu et vous serez servi. Le moment n’est pas favorable, attendons encore. Attendez, il me vient une idée. Attendez une minute, un instant ou, elliptiquement, Attendez ! Fam., avec une nuance de menace. Attendez un peu, bande de galopins.
▪ Expr. Attendre son heure, patienter jusqu’au moment favorable pour agir. Un coup n’attendait pas l’autre, les coups se succédaient rapidement, sans interruption.
▪  Prov. La valeur n’attend pas le nombre des années, elle peut se manifester de bonne heure.
4.  Pron. S’attendre à, escompter, tenir quelque chose pour probable ou assuré. Je m’attends à son départ. Je ne m’attendais pas à réussir si facilement. Je ne m’attendais pas à vous voir ici. S’attendre au pire. Attendez-vous à la pareille. Avec lui, on peut s’attendre à tout. Je ne m’attendais pas à cela de lui. Litt. Je m’attends que vous viendrez nous voir. Je ne m’attendais pas que les choses dussent tourner si mal.
▪  Prov. Vieilli. Ne t’attends qu’à toi seul, n’aie confiance qu’en toi-même.
5.  Loc. adv. En attendant, jusqu’à ce qu’arrive un certain évènement. Il se mit à lire en attendant. En attendant, reposez-vous. En attendant, nous nous promènerons. Fam. Pour le moment. Il a de grands projets ; mais en attendant, il est bien malade.
▪ Loc. prép. En attendant de. Jusqu’à ce que vienne le moment de. En attendant d’y voir plus clair, différons notre décision.
▪ Loc. conj. En attendant que, jusqu’à ce que. En attendant que cette nouvelle soit confirmée, contentons-nous d’espérer.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.